DEVELOPPEMENT DURABLE

Plateforme de compostage

Après un gros travail en cuisine sur la réduction des restes alimentaires, en 2013 a été engagée une recherche de solution sur la gestion de nos bio-déchets. Les objectifs de ce projet sont multiples : respecter la règlementation sur les gros producteurs de bio-déchets mais aussi maitriser l’augmentation des coûts liés à la gestion des déchets.

En 2017 lors de l’engagement de notre cuisine dans la démarche Mon restau responsable (créé par la fondation Nicolas Hulot et Restau’co), de nouvelles pistes d’amélioration sur le développement durable ont été fixées . Une autre réflexion fut alors portée sur une plateforme de compostage en andain sur le site de la cuisine centrale en partenariat avec plusieurs partenaires  locaux : le lycée et 3 écoles de Nontron pour l’apport de leurs restes alimentaires – la mairie de Nontron pour la mise à disposition du terrain – le conseil départemental de la Dordogne pour l’apport de broyat de bois – le SMCTOM (syndicat local de collecte des déchets)  et le SMD3 (site d’enfouissement) pour soutien financier.

Cette micro-plateforme de compostage qui accueillera environ 40 tonnes de matières à valoriser par an pour le Centre Hospitalier et 10 tonnes pour la cité scolaire. Les besoins en broyat de bois,  pour cette quantité à composter sont estimés à 75 M3.

Après validation avec toutes les parties prenantes, toutes les démarches sont réalisées, La plateforme est active depuis le 1 avril 2019.

Restriction pour le moment de l’usage du compost produit uniquement aux établissements participant aux apports de matières ; par la suite des demandes d’analyses de lots seront effectuées permettant une distribution plus étendue.

Projet 2020/2021:

-Création d’un site vitrine qui permettra aux collectivités, particuliers et autres intéressés de comparer plusieurs possibilités de compostage (en andin, en pavillon, individuel, lombricompostage, poulailler…) le plus adapté à leurs besoins mais aussi de  suivre une formation de base au compostage.

-Création sur le même site, d’un jardin partagé pour les personnes âgées de nos Ehpad, les enfants des écoles, des centres de loisirs pour des activités de jardinage et d’actions  pédagogiques.      

– Réalisation d’une demande d’agrément sanitaire pour production de plus de 52 tonnes/an si besoins supplémentaires.

 

Toutes ces mesures ne nous détournent cependant pas de notre objectif premier à savoir une maitrise de nos restes alimentaires (production au plus juste des besoins de nos clients).

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

.